Afficher tout Émission Doublage Sous-titre Les chaînes

Souveraineté : l'exemple australien - Chemins vers la tyrannie selon les pères fondateurs américains

Publié le 25 Feb 2021

Partager cette vidéo
Partager cette vidéo

Odyssée : https://odysee.com/@Carrefoursdumonde

Telegram : https://t.me/CarrefoursduMonde

Dans le bras de fer entre Facebook et l’Australie, il semble que l’Australie a réussi à prendre un avantage significatif.

Facebook a finalement reculé et a signé un accord avec le gouvernement fédéral australien.

La position ferme de l’administration Morrison envers Facebook lui a valu un soutien fort de la population.

Un sondage réalisé par Newspoll, publié ce lundi, montre que Scott Morrison a atteint un taux d'approbation de 61%, soit le taux le plus élevé depuis qu'il est devenu Premier ministre.

Le 19 février, les États-Unis sont officiellement revenus à l'accord de Paris sur le climat et travailleront avec Pékin pour réduire les émissions.

Danny Ray Brouillette, qui était le secrétaire américain à l'Énergie sous l'administration Trump, a souligné que le régime chinois n'a pas l'intention de respecter cette coopération.

Contrairement à la faiblesse et à l’ambiguïté de Biden face au régime chinois, l’Angleterre semble montrer des signes de lucidité et de fermeté beaucoup plus forts.

Nigel Farage en a fait un de ses nouveaux combats.

Récemment, il a révélé que des milliardaires chinois achètent des écoles britanniques pour en faire des centres de propagande communistes.

Du côté du pouvoir politique, le Premier ministre britannique Boris Johnson agit avec plus de fermeté contre le régime chinois et veut que le Royaume-Uni défende ses valeurs et ses intérêts par des actions.

Le 19 février, Boris Johnson a prononcé un discours lors de la conférence de Munich sur la sécurité où il a clairement exprimé sa position sur la répression du Xinjiang et de Hong Kong.

Au cours des quatre prochaines années, les dépenses de défense de la Grande-Bretagne passeront au deuxième rang de l'OTAN, après les États-Unis.

Récemment, les experts de l'OMS ont lentement révélé que le régime chinois avait refusé de fournir au groupe d'experts de l'OMS des données précoces sur les patients et les flambées de Wuhan.

Le refus du régime de coopérer avec l’enquête de l’OMS a rendu très difficile la recherche des indices nécessaires pour aider à prévenir une nouvelle épidémie d’un virus similaire à l’avenir.

Le 13 février, le microbiologiste de l’OMS, Dominic Dwyer, a déclaré à un certain nombre de médias, dont Reuters et le Wall Street Journal, que le régime chinois avait refusé de donner des données à l’équipe pour son enquête.

Les Australiens ont commencé à résister au régime chinois bien avant Facebook.

Récemment, le Premier ministre Scott Morrison a déclaré qu’il voulait mettre fin à l’accord controversé avec la Chine sur les nouvelles routes d
...
https://www.youtube.com/watch?v=AEtRKCTC...